Syndrome du tunnel carpien

syndrome du tunnel carpien chiro montreal

09/05/2016 Syndrome du tunnel carpien

Le syndrome du tunnel carpien (STC) consiste en une irritation et une compression nerveuse au niveau du poignet. Les symptômes les plus communs sont des sensations de douleur, d’engourdissement et/ou de perte de sensibilité à la face palmaire du pouce, de l’index et du majeur.

La personne souffrant du syndrome du tunnel carpien peut éprouver une perte de force au niveau de la main. Les symptômes se manifestent de façon sporadique et sont plus importants la nuit ou lors d’activités manuelles.

Les causes du syndrome du tunnel carpien

Le poignet est une mécanique complexe constituée de 8 petits os, de tendons et de ligaments. Le nerf médian rejoint la main en traversant un tunnel créé par un ligament et ces 8 os.

Le STC est le résultat d’une compression du nerf médian dans ce canal étroit. Les causes de compressions sont variables. On remarque cependant que les postures inadéquates de travail à l’ordinateur favorisant une extension ou une flexion importante sont souvent responsables du développement des symptômes.

Les causes de compressions

  • Subluxation (mauvais mouvement ou alignement) des os du poignet;
  • Pression directe par postures prolongées en flexion ou extension;
  • Fracture mal réparée;
  • Présence de ganglions;
  • Effets secondaires de la rétention d’eau, de la grossesse, du diabète et de l’arthrite rhumatoïde.

Conséquences à long terme du syndrome du tunnel carpien

Un STC non traité entraînera une augmentation des symptômes locaux. De plus, la douleur peut éventuellement irradier au coude et à l’épaule, ce qui demande une investigation plus poussée afin de bien cibler la source du problème.

L’approche chiropratique

L’approche chiropratique visera à stimuler le système nerveux en favorisant un dégagement de l’espace à l’intérieur du tunnel carpien.

En effet, le chiropraticien s’assurera de rétablir la biomécanique des os du poignet, de même que des articulations adjacentes comme le coude, l’épaule et la colonne cervicale. Par ces ajustements, il est possible de prévenir les compressions du nerf médian tout au long de son trajet du cou à la main.

Par du travail musculaire et ligamentaire, le chiropraticien favorisera aussi la relaxation des tissus mous du poignet afin de libérer le nerf de la compression créant l’irritation.

Prévenir au lieu de guérir

L’approche chiropratique insiste sur la prévention. Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition du syndrome du tunnel carpien. Il est donc important de contrôler ces variables afin de diminuer et contrôler les probabilités de développer les problèmes biomécaniques associés au STC.

  • S’assurer d’avoir une bonne posture et un bureau de travail ergonomique;
  • Effectuer des exercices d’étirement au travail et lors d’activités physiques;
  • Éviter les activités répétitives;
  • Boire beaucoup d’eau et éviter la surconsommation de sel.

Consultez le site de l’Ordre des chiropraticiens du Québec pour obtenir des conseils supplémentaires sur la meilleure posture à adopter pour éviter le syndrome du tunnel carpien.

Vous souffrez du syndrome du tunnel carpien?

Prenez rendez-vous dès maintenant pour un suivi professionnel.

Votre nom (obligatoire)

Votre courriel (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Pour quelle(s) raison(s) souhaitez-vous nous consulter?

Le moment idéal pour votre rendez-vous?

S'agit-il d'une urgence?
ouinon